Destination Edimbourg

28.1.17





Veste NORTH SAILS
Pull AMERICAN VINTAGE
Gilet MALO
Chemise, Boots & Écharpe DRIES VAN NOTEN
Jeans A.P.C
Cravate LANVIN

FR// Partir à Edimbourg c'était un heureux hasard. En furetant par-ci par-là je suis tombé sur des billets défiant toute concurrence : une trentaine d'euros si ma mémoire est bonne ! Bref, n'ayant jamais foulé le sol écossais, je n'ai pas su résister une seconde. Autre raison un peu plus personnelle, mon parrain est né en Écosse et il compte tant pour moi que j'ai toujours rêvé d'en savoir un peu plus sur ce pays mystérieux.

Mystérieuse ou ténébreuse, je ne vois pas de meilleurs adjectifs pour décrire cette ville. Murs volcaniques, ruelles serpentes, passages obscurs et légère brume, tous les ingrédients sont réunis pour imaginer les histoires les plus fantastiques. D'ailleurs je me dis que finalement moi aussi j'aurais pu inventer Harry Potter si j'avais erré ici quelques temps.  En plus de cela, cette ville s'est construite entre des collines et un volcan à proximité du littoral si bien qu'une sorte d'alchimie règne entre nature et vie urbaine. Il n'en fallait pas plus pour déclencher le coup de foudre.

J'ai séjourné dans deux hôtels absolument magnifiques - The Principal et Twenty Princes Street - que vous découvrirez plus en détails dans des articles à part entière que je suis  en train d'écrire. En attendant voici la tenue que je portais le jour de mon arrivée, pull en cachemire et veste déperlante pour anticiper les aléas météorologiques même s'il a fait étonnamment bon. J'ai pris ces photos au coeur de la vieille ville dans les environs du célèbre château. Bien que touristique ce quartier est incontournable pour saisir l'âme et l'histoire d'Edimbourg et plus généralement celle de l'Écosse. Les alentours sont truffés de lieux sympas, des pubs célèbres à des adresses moins connues.

Une sérigraphie discrètement dorée sur une vitrine, je m'attendais à voir des chaussures mais c'était un café. Tables de bistrot rondes, un chesterfield niché dans un coin, une cheminée flamboyante, le tout entouré de boiseries et de tableaux. Une ambiance masculine, intimiste. Si je vivais ici, ce serait l'un de mes repères : Thomas J. Walls. Moins élégante certes, j'ai pris un malin plaisir Autre adresse à goûter une énorme pomme de terre farcie chez The Baked Potasse Shop. Petite précision : tout est 100% végétarien, vegan même. Bref, très pratique si l'on veut manger sur le pouce mais sainement. 

Toujours dans ce quartier, un détour au National Museum of Scotland ne fait pas de mal. J'ignore si c'était la fatigue mais j'ai trouvé ce musée résolument surréaliste. Entre les salles et la scénographie désordonnée, on perd rapidement tout repère pour au final être totalement perdu. Difficile de suivre le fil donc mais l'intérieur de ce bâtiment est exceptionnel et à lui seul vaut une visite. Je regrette d'ailleurs de ne pas avoir pris de photos mis à part celle que j'ai postée sur Instagram ici.

Pour clore la journée avec une session shopping il faut être rapide car les enseignes ferment très tôt (17-18 heures). Pour les amateurs de vintage, direction Armstrongs sur le Grassmarket et pour les amateurs de tailoring je ne peux que vous recommander Walker Slater. Ils ont plusieurs boutiques sur la même rue, l'une étant un outlet, une autre pour dédié à l'homme et la dernière à ces dames. Pour finir j'ai dû resister face à une écharpe en cachemire vert et noir signée HAWICO, marque de luxe locale spécialisée en la matière.

J'espère que cette mise en bouche vous donnera envie de poursuivre la lecture de mes prochains articles made in Scotland. 

ADRESSES
Thomas J. Walls - Forrest Rd, Edinburgh EH1 2QN
The Baked Potatoe Shop - 56 Cockburn St, Edinburgh EH1 1PB
VISITES
Edinburgh Castle
National museum of Scotland
Balades jusqu'à Grassmarket 

BOUTIQUES
Armstrongs - 81-83 Grassmarket, Edinburgh EH1 2HJ
Walker Slater - 20 Victoria St, Edinburgh EH1 2HG
Hawico -71 Grassmarket, Edinburgh EH1 2HJ

UK// Going to Edinburgh was such a happy opportunity. I came across the cheapest tickets I’ve ever seen : about thirty euros if I remember well. Two other reasons made me decide to there as the next destination : I had never been in Scotland before and my godfather was born there so I used to discover this mysterious country for a long time.

Mysterious or dark, I do not see any better adjectives to describe Edinburgh. Volcanic walls, serpentine alleys, obscure passages and light mist, all the ingredients are combined to imagine the most fantastic stories. I could write Harry Potter on my own if I stayed there for a while ah ah. In addition this city was built among hills  and a volcano close to the coast so I felt a kind of alchemy between nature and urban life. I had a crush.
I stayed in two absolutely gorgeous hotels - The Principal and the Twenty Princes Street - that you will discover in details through some articles I am writing. Meanwhile here is the outfit that I wore the day of my arrival, cashmere sweater and water repellent jacket to prevent the weather shifts even if it was surprisingly good. I took these pictures in the heart of the old town near the famous castle. Quite touristic this district is also a must to see if you are willing to feel the soul and the history of Edinburgh and Scotland. The surroundings are full of nice places, famous pubs  and trendy addresses.

Seeing golden on a window, I expected to discover shoes by getting my eyes closer but it was a coffee. Rounded bistro tables, a chesterfield armchair nestled in a corner, a warm fireplace surrounded by wood paneling and paintings. An elegant, intimate atmosphere quite made for men. If I lived In Edin’, that would be one of my headquarters : Thomas J. Walls. Less stylish certainly, I enjoyed a  tasty huge stuffed potato at The Baked Potato Shop. Everything is 100% vegetarian, vegan even. In short, very convenient if you want to eat on the go but healthy.

Still in the same neighborhood, I had a stop at the National Museum of Scotland. I do not know if it was tired or not but I found this museum resolutely surrealist. Between the rooms and the disordered scenography I quickly get lost between the history and games with inventions like car and planes. Difficult to follow the thread but the architecture of this building is exceptional and worth a visit. I regret not to have taken pictures except the one I posted on Instagram here.

To end a day with a shopping session it is necessary to be fast because shops close very early (17-18 hours). For vintage lovers, Armstrongs in Grassmarket is a must to go and for tailoring enthusiasts I can recommend Walker Slater. They have several shops on the same street : outlet, men shop and women shop. I had to resist to buy a  cashmere scarf signed HAWICO, local luxury brand…
Oh what a day ! I hope this first post will make you want to continue reading my next articles made in Scotland.







You Might Also Like

2 Comments

Write me a message!